Pourquoi et comment responsabiliser son enfant ?

Comment responsabiliser son enfant ?

Comme tout parent qui souhaite le meilleur pour sa progéniture, responsabiliser son enfant fait partie des étapes incontournables de l’éducation. Quand les enfants font face à des responsabilités, ils se sentent utiles, importants, compétents et intégrés au sein de la famille, car ils « font comme les grands ».

Mais comment les responsabiliser et dans quel but ?

Nous vous expliquons tout dès maintenant.

Le développement affectif chez l’enfant de 7-8 ans

Pourquoi responsabiliser son enfant de 7-8 ans ? Principalement pour le rendre autonome non de la manière la plus rapide qui soit, mais bel et bien en fonction de ses capacités et de ses étapes de développement.

À ce propos, votre loulou de 7-8 ans est en train de vivre de véritables bouleversements sur le plan affectif et cette responsabilisation vient à point nommé pour l’aider à grandir sereinement.

En effet, l’enfant de 7 ans est capable dorénavant de différencier plusieurs émotions identiques comme la déception et la tristesse ou encore la fierté et la joie. Il ne faut pas oublier la colère et la jalousie qu’il expérimente avec ses frères et sœurs ou avec ses parents en premier lieu.

Le développement affectif chez l'enfant de 7 ans.

L’enfant de 7 ans utilise aussi des stratégies complexes pour favoriser son adaptation à une situation émotive. Il cherche à régler un problème en cherchant des solutions, il est prêt (parfois) à faire des compromis pour régler un conflit. Il peut aussi s’éloigner d’une situation s’il sent qu’il ne peut pas en avoir le contrôle.

Un accompagnement pour mieux grandir

Il est aussi capable de prendre en compte plusieurs facteurs en même temps pour comprendre une situation émotive. Par exemple, quand il aperçoit une personne triste, il se fie à ce qu’il observe ou à ce qu’il sait de la personne pour mieux comprendre ce qui se passe.

Tous les enfants de 7-8 ans n’ont pas le même développement affectif. C’est pourquoi un accompagnement au quotidien dans leur développement permet de franchir certaines étapes essentielles pour leur vie actuelle et future.

Comment accompagner le développement de son enfant ?

Responsabiliser son enfant, c’est lui apprendre et lui enseigner que :

  • On peut et on doit accepter la responsabilité de ses actes ;
  • Chacun est capable de masquer certaines émotions pour s’adapter aux attentes dans certaines situations (dissimuler sa déception après avoir ouvert un cadeau moins apprécié ou qu’il n’attendait pas) ;
  • L’enfant se familiarise avec l’idée qu’il a le droit de ressentir des émotions contradictoires en même temps pour une personne (aimer ses parents et être en colère contre eux) ;
  • Votre enfant précise petit à petit son identité selon ses valeurs, ses croyances et ses traits de caractère.

Comment l’aider à grandir et à progresser ?

Pour aider votre enfant de 7-8 ans à grandir et à devenir de plus en plus autonome, il va falloir favoriser son développement affectif au quotidien et développer également le sens de la responsabilité individuelle.

Et cela se fait par des petits gestes simples.

Des parents qui montrent l’exemple

Il est préférable, par exemple, de s’exprimer en employant le pronom « je » (je veux, je ne veux pas, j’aimerais, je te demande, j’ai besoin) au lieu d’une injonction impersonnelle du type « on doit », « c’est comme ça », « tout le monde dit.. ».

Cela n’apporte généralement pas de réalité tangente pour votre enfant.

Des parents qui s’excusent

Il n’est pas question ici de culpabiliser ou d’accuser qui que ce soit, mais plus de donner des clés pour que la relation avec son enfant de 7-8 ans soit la meilleure. Il en va ainsi de sa responsabilisation.

Quand les parents ont tort, c’est donc à eux de rétablir le contact. Ils indiquent clairement à leur enfant qu’ils sont désolés, qu’ils se sentent mal, que c’est de leur faute.

Bien entendu, les parents, d’un avis commun, parlent en utilisant le pronom « nous » afin de démontrer l’unité entre les parents.

L’enfant comprend alors, d’une part, que ses parents sont faillibles et d’autre part qu’ils assument leurs actions.

Responsabiliser son enfant avec des petits actes du quotidien

En parallèle d’un accompagnement et d’une compréhension de l’attitude de votre enfant, vous pouvez lui proposer de vous aider dans diverses tâches ménagères adaptées à son âge.

Votre enfant va se sentir valorisé et cela va renforcer son sentiment d’appartenance à la famille.

Voici quelques tâches possible pouvant être intégrées dans un tableau des responsabilités par exemple :

  • Se laver les cheveux sans supervision : ajuster la température de l’eau, ranger la salle de bain après son passage.
  • Aider à la préparation du repas : il n’est pas encore capable d’élaborer des recettes complexes. Mais il peut vous aider à prendre les ustensiles, à mélanger les aliments, à mettre la table.
  • Passer le chiffon dans la maison : nettoyer sur les meubles, dans la bibliothèque.
  • Passer l’aspirateur : « jouer » avec cet appareil électrique va l’amuser tout en s’imaginant être un grand, car il a participé au ménage de la famille.
  • Ranger ses vêtements, mais aussi décider de choisir ses habits du jour sans en mettre partout sur le sol.
  • Laver la voiture (et son vélo) : une activité qui peut être faite avec l’un des parents pour passer un temps de qualité ensemble et discuter.
  • Aller à l’école tout seul : responsabiliser son enfant, c’est lui laisser davantage d’autonomie et donc un peu plus de liberté. Pourquoi ne pas lui dire au revoir depuis la voiture et le laisser aller en cours tout seul par exemple ?
  • Faire des achats simples : pain, journal, lait, petites courses. Une occasion de lui apprendre à commencer à gérer de l’argent.
  • Faire ses devoirs de manière autonome : même si le regard d’un parent est toujours nécessaire, il peut désormais commencer ses devoirs tout seul et venir voir ses parents pour les valider. Un sentiment de fierté apparaitra immédiatement dès que vous lui confirmerez que tout va bien.
Le laisser faire ses devoirs tout seul.

En somme, responsabiliser son enfant, c’est lui reconnaître désormais ses besoins qui s’affirment de plus en plus. C’est l’accompagner pas à pas.

Et vous, que laissez-vous faire à votre enfant de 7 ans ? Dites-nous tout dès à présent !

Écrit le 10 août 2022 par L'équipe En Cavale

PARTAGER CET ARTICLE