Expliquer à son enfant comment fonctionnent les marées

Comment fonctionne les marées ?
18/07/2023 par l'équipe En Cavale

Pourquoi les marées existent-elles ? Comment fonctionne le cycle des marées ? Est-ce que la lune est la seule responsable de ce phénomène naturel ? Ou est-ce que le soleil ne jouerait pas aussi un petit rôle ? Et toutes les marées sont-elles les mêmes sur Terre ?
Autant de questions auxquelles nous nous proposons de répondre afin de satisfaire la curiosité des enfants (et des parents) sur l’origine des marées.

Qu’est-ce qui provoque la formation des marées ?

Souvent, on entend que la lune joue un rôle essentiel dans la formation d’une marée montante et d’une marée basse. Mais le soleil a aussi une fonction. Même s’il est plus éloigné de la Terre que la lune, sa force d’attraction est plus faible, mais bel et bien présente.

Voyons ensemble tout cela en détail.

L’explication scientifique des marées

Le phénomène des marées s’explique essentiellement par l’attraction de la lune et du soleil dans une moindre mesure.

Concrètement, l’on retrouve une force centrifuge qui s’exerce sur notre planète en raison de son mouvement de rotation sur elle-même et qui connaît une intensité constante.

En même temps, une autre force appelée attraction gravitationnelle agit depuis la lune et le soleil sur les océans. Et l’intensité des forces gravitationnelles est variable. Elles dépendent de la position et donc de la distance de la lune et du soleil par rapport à notre globe.

C’est donc la concordance de ces 2 forces d’attraction qui provoque le mouvement des océans que l’on appelle phénomène de marée.

C’est donc ainsi que l’on découvre qu’il y a toujours deux grands mouvements des eaux sur Terre que sont les fortes marées et les basses mers.

Comment fonctionne une marée ?

Durée d’une marée

Pour déterminer la durée d’une marée, il faut prendre en compte le temps de rotation de la lune autour de la tTerre. Ce temps est précisément de 24 h 50.

Il existe donc un intervalle de 12 heures et 25 minutes entre 2 marées hautes et entre 2 marées basses.

En revanche, entre une marée basse et une marée haute, l’intervalle se réduit de moitié pour passer à 6 heures et 12 minutes.

La lune et les marées : tout comprendre sur ce fonctionnement

La loi de gravitation, aussi appelée attraction universelle, est un phénomène central qui explique le fonctionnement des marées.

Pour bien comprendre, toute masse attire une autre amasse dans notre univers. Et la loi de la gravitation universelle nous explique également que plus 2 masses sont proches l’une de l’autre, plus la force qui les attire est importante.

Mais quand ces 2 masses sont éloignées, la force s’en trouve moins élevée.

C’est ce qui explique nous sommes fortement attirés par le sol.

Si l’on regarde à une très grande échelle, cela laisse entendre que les corps célestes et les planètes sont aussi attirés les uns vers les autres.

Donc si la Terre représente une masse et que la lune en représente un autre et que le soleil est aussi une masse importante, tout le monde s’attire les uns vers les autres.

Donc, de manière indubitable, c’est cette force gravitationnelle qui circule entre la lune, le soleil et la Terre qui crée les marées et d’autres phénomènes physiques.

Importance de la lune pour les marées.

Pourquoi ne trouve-t-on pas des marées partout ?

En fait, il existe des marées partout autour de notre globe, mais il arrive qu’on ne les voie pas.

Par exemple, un plan d’eau entouré de terre comme un lac ou u étang est sujet au phénomène des marées. Mais ces derniers sont si infimes qu’elles restent imperceptibles à l’œil nu. La quantité d’eau est moins abondante que pour un océan ou une mer.

Mais si l’on y prête attention de plus près, on remarquera une légère augmentation du volume d’eau de quelques centimètres.

Et pour ce qui est des mers, l’observation est plus difficile en raison de présence des côtes. Ce que l’on appelle le marnage, la différence de hauteur entre basse mer et pleine mer, s’avère peu notable.

À noter que pour la mer Méditerranée, le marnage est plus important, et donc plus visible. Cela s’explique par le fait qu’il est perturbé par le détroit de Gibraltar qui diminue la force de l’onde

Y a-t-il des marées plus fortes que d’autres ?

Tandis que les marées côté océan Atlantique sont assez régulières en raison de l’astronomie, de la rotation de la Terre et du mouvement de la lune, elles ne sont pas toujours identiques pour autant.

Au niveau du globe, il suffit de vous rendre sur la baie du Mont-Saint-Michel et d’aller dans la baie de Fundy au Canada pour vous en rendre compte.

En plus des forces de gravitation, la géographie du lieu ainsi que la profondeur des fonds marins influent sur la puissance de la marée.

Chaque zone possède ses spécificités géologiques et géographiques et donc un niveau hydrographique différent. On parle alors d’amplitude des marées.

Le coefficient de marée océanique

En France (uniquement), nous utilisons une notion qui est le coefficient de marée.

Ce chiffre indique l’importance de la marée.

Ainsi, il est décidé qu’une grande marée se produit à partir d’un coefficient supérieur à 100 (allant jusqu’à 120). On parle de marée de vive-eau ou de forte marée.

Dans ces cas-là, la mer monte très haut et descend très bas.

Si le coefficient est faible, il est de l’ordre de 20 à 45. On parle alors de marée morte-eau.

Une marée avec un coefficient de 70 est une marée moyenne.

Les types de marées

En fonction des phases lunaires, on répertorie les marées sous deux appellations : la marée de vive-eaux et la marée de morte-eau.

  • La marée de vie-eau : aussi appelée grande marée, son amplitude est très importante. Elle survient si la lune, le soleil et la terre sont alignés (Nouvelle Lune et Pleine Lune), ce qui explique que la force d’attraction du soleil celle de la lune.
  • La marée de morte-eau ou petite marée : le soleil et la terre sont en quadrature, ce qui signifie qu’ils forment un angle droit. L’attraction de la lune est donc perturbée par celle du soleil et le niveau moyen de l’eau monte et descend très peu.

Certains spécialistes parlent aussi de marées lunaires ou de marées solaires. Cela se passe quand une marée est causée principalement par l’un ou par l’autre astre.

Tableau des marées.

Prédire les marées grâce à un calendrier

Comment peut-on prédire les marées ?

C’est avant tout la mission du SHOM (Service hydrographique et océanographique de la Marine) de calculer les heures, la hauteur des marées et les coefficients de marées.

D’après le SHOM, il existe donc 21 zones de marées principales sur la façade ouest des côtes hexagonales. Ces zones incluent des dizaines de ports dits ports secondaires.

Le SHOM utilise des instruments pointus pour réaliser calcul tout en prenant en compte les variations de pression atmosphérique ou encore les conditions de vent.

Mais il existe encore un moyen plus simple de prédire les marées : avec le calendrier des marées tout simplement.

Dans ce calendrier sont indiqués les horaires des marées. Concrètement, vous savez précisément à quelle heure il y aura une marée haute et une basse mer.

Qu’il soit en papier ou en numérique, qu’il existe en application mobile ou comme horloge des marées, vous avez l’embarras du choix pour trouver le calendrier qui correspond à vos besoins.

Selon le calendrier, on y trouvera d’autres informations comme la hauteur d’eau, le quartier de lune ou jour lunaire, etc.

Astuce : pensez à sélectionner votre port de référence, car les marées ne sont pas identiques d’un port à un autre !

Alors, prêt à déchiffrer les marées hautes et autre cycle complet de l’eau comme un expert ? Pour aller plus loin, En Cavale propose un abonnement enfant qui aborde la formation des marées et d’autres phénomènes physiques.