Comment donner l’envie d’apprendre aux enfants ?

Image

Chers parents,

La soif d’apprendre et de découvertes, comme chaque jour une expédition à la Jules Verne : voilà comment vous imaginiez l’enthousiasme de votre enfant. Hélas ! Il ronchonne devant ses tables de multiplication, fait une moue désabusée devant la mappemonde, pâlit quand vient l’heure de faire ses devoirs. Mais alors, que faire pour enclencher le train à vapeur de la connaissance, sans pour autant s’armer d’un écran ?

Apprendre en s’amusant, la clé pour transmettre la curiosité aux enfants

Faire des bonds de joie ou rire devant un exercice ? C’est possible !

L’exemple du cahier de vacances

Le succès des cahiers de vacances – cette année plus que jamais – est un bon exemple de la faculté des enfants (et même des adultes) à apprendre en s’amusant. Si les livres d’école bouillonnent d’images, les cahiers de vacances offrent un univers plus ludique. Car ce ne sont plus des problèmes de mathématiques, des lignes de français, ou des cartes de géographie à apprendre par cœur, mais des jeux ! Tout simplement des jeux qui cachent bien le leur …

C’est finalement comme le fromage et la béchamel que vous versez sur les choux-fleurs pour mieux les faire passer. Vos enfants mangent ainsi des légumes, le « topping » agrémentant tout cela d’un peu de folie. Et de la même façon que l’on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, on stimule encore moins l’attention des enfants avec des activités sans relief.

Le cerveau des enfants répond d’autant mieux à l’amusement

« Nous sommes toujours surpris de voir comment [les enfants] apprennent. Très souvent, ils apprennent autre chose que ce que nous avons envie qu’ils apprennent, ou ils apprennent d’une façon différente de celle que nous avions imaginée »* Orna Cohen, en 2003, alors chargée de conception et de production à la Cité des enfants de la Cité des sciences de la Villette (et ce, depuis 1986).

Chaque individu, dans sa construction, a besoin d’une motivation pour apprendre. Et plus encore, s’amuser est, pour le cerveau des enfants, un vecteur de construction des souvenirs. L’apprentissage et l’amusement ne sont pas antinomiques, loin de là ! La faculté d’apprendre par le jeu et le rire commence dès la petite enfance, quand il s’agit de reconnaître les formes avec des jouets.

Au fil du temps, les apprentissages sont également plus simples et efficaces lorsqu’ils ont lieu dans un contexte ludique. Lors d’une phase de jeux au cours de laquelle l’enfant se sent à l’aise et enthousiaste, le cerveau sécrète en effet, entre autres hormones bienfaitrices, des endorphines qui facilitent le plaisir d’apprendre et la mémorisation.

Quelles sont les méthodes pour apprendre en s’amusant ?

Des petites astuces aux projets au long cours, la meilleure solution se trouve parfois au coin de la rue ou même directement dans sa boîte aux lettres …

Faire des mathématiques au petit déjeuner avec des quartiers de clémentine

Certes, on ne joue pas avec la nourriture. Mais faisons une exception avec les quartiers de clémentine ou d’orange. Votre enfant se sent dépassé par le calcul mental en CE2 ? Ces morceaux de fruit pourront donner un aspect ludique à son apprentissage. Et ce n’est qu’un exemple. Néanmoins, on évite de salir la cuisine avant de partir à l’école, les expériences culinaires plus élaborées peuvent bien sûr attendre le week-end.

Ecouter des podcasts sur le chemin de l’école

En voiture ou dans les transports en commun, profitez de ce moment pour éveiller sa curiosité avec des contenus audio. Il peut s’agir d‘apprendre chaque jour quelque chose de nouveau (et aux parents de déléguer les réponses aux « pourquoi ? »).

  • Les petits curieux : le podcast indispensable pour apprendre tout sur tout ! « A quoi sert l’appendice ? » , « Pourquoi dit-on « tomber dans les bras de Morphée ? » , « Comment sortir d’un labyrinthe », etc. Soit autant d’apprentissages ludiques et de réponses à des questions indispensables !
  • Tous les vendredis, le podcast Salut l’info ! signé France Info et Astrapi qui favorise dans la bonne humeur la compréhension de toute l’actualité auprès des 7/11 ans.

 

En Cavale aide à réveiller la créativité et l’imagination des enfants de 7 à 12 ans avec des jeux d’enquête dont ils sont les héros.

En savoir plus
 

Participer à des enquêtes très amusantes depuis sa boîte aux lettres !

Parmi les différentes méthodes enthousiasmantes pour l’apprentissage des enfants, pourquoi ne pas choisir celle d’une enquête au long cours dont l’enfant est le héros ? Entre 7 et 11 ans justement, l’imagination déborde et a besoin de s’exprimer de différentes manières.  Si bien que la plus amusante est sans doute d’entrer dans la peau d’un personnage, pourquoi pas celle d’un espion en pleine enquête ?

C’est ce que propose Enquête en Cavale. Cette idée repose sur un principe simple adoré des enfants de cet âge :

  1. Recevoir du courrier à leur nom avec un nouvel épisode tous les mois qui les plonge dans une aventure inédite.
  2. Se lancer dans des recherches amusantes et néanmoins sérieuses.
  3. Réaliser des défis créatifs.
  4. Envoyer les résultats de leur enquête.
  5. Profiter de belles illustrations pour décorer leur chambre et se remémorer leurs aventures par voie postale.

Pour apprendre en s’amusant et faire fonctionner ses petites cellules grises : découvrez Enquête en Cavale !

Écrit le 19 août 2020 par L'équipe En Cavale

PARTAGER CET ARTICLE