Apprentissages fondamentaux : entretien avec Céline Alcoser, enseignante

photo enfants

Enquête En Cavale, c’est un moyen de développer la créativité et l’imagination des enfants, mais surtout d’apprendre en s’amusantSi vous n’êtes pas encore convaincus des vertus pédagogiques de ce jeu, on vous propose de découvrir, en toute transparence, le point de vue de Céline Alcoser : une enseignante qui utilise Enquête En Cavale comme outil d’apprentissage avec ses élèves. 

Céline est enseignante dans un institut médico-éducatif près de Narbonne, et compte parmi ses élèves 5 adolescents de 14 ans, atteints de troubles et de déficiences mentales. 

Un véritable outil pédagogique

Un lien entre le monde réel et l’aventure

Céline nous confie avoir choisi Enquête En Cavale dans le but de réunir ses élèves autour d’un thème commun, pour éveiller leur créativité, leur esprit critique mais aussi promouvoir l’entraide par la communication. Ce sont toutes ces compétences transverses développées grâce à ce jeu qui l’ont séduite de prime abord. 

Elle a très rapidement organisé son programme d’enseignement autour de l’enquête : “Nous avons la chance d’avoir un parc à côté de l’école. Nous pouvons donc facilement sortir et observer les différents insectes que nous avons découverts le matin même dans l’enquête. Il est donc très facile de faire le lien entre le monde réel et la fiction de l’enquête.”

De plus, les énigmes sont un moyen ludique d’appliquer les leçons théoriques : “Lorsque nous ouvrons le carnet d’enquête pour résoudre une nouvelle énigme, j’adapte mon cours théorique en fonction de l’énigme du jour. Si l’énigme concerne des calculs mathématiques, cela nous permet de réviser en amont les additions et les multiplications, puis de mettre en pratique les acquis en résolvant l’énigme en question.” 

La diversification des énigmes

Dans chaque épisode, les enfants doivent résoudre 10 énigmes. Les énigmes impliquent les apprentissages fondamentaux et proposent ainsi une réflexion sur plusieurs aspects. Céline nous le confirme : “Les énigmes sont très diverses. Il y a différents niveaux de difficulté, mais elles sollicitent aussi différentes compétences, notamment la logique, la lecture, la réflexion, ou encore la manipulation des chiffres et des lettres. C’est idéal pour un enseignement diversifié, et ainsi couvrir toutes les thématiques que l’on peut voir en classe”.

Une réflexion individuelle pour un apprentissage en communauté

Les élèves de Céline disposent chacun d’un carnet d’enquête. Ils peuvent ainsi réfléchir et travailler individuellement sur l’énigme, puis mettre en commun leurs découvertes. “Cette méthode d’apprentissage permet à chacun d’avancer à son rythme. De plus, le niveau des élèves est très hétérogène, ce qui permet une réelle complémentarité dans la résolution des énigmes. Cela développe ainsi la communication et l’esprit d’équipe des enfants.”

Céline souligne également l’intérêt des Enquêtes En Cavale dans l’apprentissage de la lecture : “Les énigmes sont un très bon prétexte à la lecture et à la réflexion, particulièrement grâce au niveau de langue employé qui favorise la diversification du langage chez les enfants”. En effet, chaque énigme est accompagnée d’un texte pour plonger l’enfant dans l’histoire et faire de lui le héros de l’enquête. Cela a pour vocation de développer l’imagination des enfants, mais surtout de les immerger dans leur rôle de mini-enquêteurs, et ainsi valoriser leur travail.

Aussi bien pour les filles que pour les garçons !

Chez En Cavale, nous luttons chaque jour pour promouvoir l’égalité, et nous accordons une place centrale à rendre disponible notre jeu pour les filles comme pour les garçons. Cela nous tenait donc à cœur d’avoir un avis extérieur à ce propos, afin de savoir si notre jeu est bien perçu comme non genré.

Céline, dont la classe est composée de 3 filles et 2 garçons, nous a répondu sans même réfléchir : “Je vous avoue que je n’ai pas eu de questionnement à ce sujet. Lorsque j’ai vu la boîte du premier épisode, c’était évident pour moi que le jeu s’adresse aussi bien aux filles qu’aux garçons. Je vous confirme que les enquêtes sont non genrées. C’est d’ailleurs très visible et d’autant plus appréciable, de par les thématiques choisies (les fonds marins, les insectes), mais également par le design de la boîte.”

Céline nous confie également la raison principale pour laquelle elle s’est lancée avec Enquête En Cavale : “Vos enquêtes sont graphiquement très attrayantes, le petit coffret est super, c’est qualitatif et très joli. C’est d’ailleurs cela qui m’a fait franchir le pas. Sans parler du fait qu’elles soient entièrement fabriquées en France, qui est également un atout de taille”.

Si vous voulez en savoir plus sur notre conception, c’est par ici.

Un double niveau de difficulté

La grande nouveauté de notre dernière Enquête En Cavale, l’Opération Atlas, c’est son double niveau de difficulté. Après de nombreux retours des parents de la communauté En Cavale, nous avons identifié que nos enquêtes pouvaient être parfois trop difficiles, ou au contraire trop simples pour les enfants de 7 à 12 ans. Il est vrai qu’à cet âge, l’apprentissage est majeur. Il faut donc adapter les enquêtes en fonction du besoin des enfants. 

Céline utilise l’enquête Puce à L’Oreille avec ses élèves. Cette enquête existe en un seul niveau de difficulté pour les 7-12 ans. De ce fait, elle nous confirme : “Effectivement, les différences de niveau des énigmes peuvent parfois rendre la résolution difficile, ou au contraire trop facile, et provoquer certaines frustrations. Il est donc important de se rapprocher davantage du niveau d’apprentissage des enfants pour leur permettre de progresser tout en s’amusant.”

Nous avons donc créé la version bleue, recommandée pour les 7-9 ans, et la version rouge, pour les 10-12 ans. L’histoire reste la même, la différence réside dans la quantité de lecture et la difficulté des énigmes. 

 

En Cavale aide à réveiller la créativité et l’imagination des enfants de 7 à 12 ans avec des jeux d’enquête dont ils sont les héros.

En savoir plus
 

Un moyen d’apprentissage

En bref, Enquête En Cavale est un bon moyen d’apprentissage pour les enfants de 7 à 12 ans, et le tout 100% déconnecté des écrans !

Un grand merci à Céline pour le temps qu’elle nous a accordé, et ses précieux retours qui vont nous permettre d’améliorer nos enquêtes, afin que nous puissions proposer un jour une offre spécifique pour les enseignants et leurs élèves.

Vous êtes enseignant.e ou travaillez dans le milieu de l’éducation et souhaitez nous partager votre expérience ? Contactez-nous à astraux@en-cavale.fr . Nous sommes toujours ravies de pouvoir compter sur des retours concrets pour améliorer nos produits !

Écrit le 28 octobre 2020 par L'équipe En Cavale

PARTAGER CET ARTICLE